Arrêt du tabac


Pour arrêter de fumer il faut lutter contre la dépendance physique mais également la dépendance psychologique

La dépendance physique est due à la nicotine. Votre corps est habitué à recevoir une certaine dose de façon régulière. Sans cette apport, une sensation de manque apparait : irritabilité, agitation, perturbation du sommeil... C'est ce qui rend l'arrêt du tabac si difficile.

Mais la cigarette est également source de plaisir. C'est ce sentiment de détente qui est à l'origine de la dépendance psychologique. Les effets psychoactifs de la nicotine ont une action anxiolytique, antidépressive et coupe-faim.

La dépendance physique disparait en quelques jours voire quelques semaines alors que la dépendance psychologique peut persister pendant plusieurs mois.


La volonté ne suffit pas toujours... La luxopuncture peut vous aider à arrêter de fumer

Pour aider le fumeur à arrêter sa consommation, il faut :

  • diminuer les compulsions et l’envie de fumer,
  • atténuer les manifestations du manque (nervosité, irritabilité, excès d’appétit…),
  • calmer l’irritation de la sphère ORL (bouche, gorge, sinus…) causée par la fumée afin que fumer devienne ensuite désagréable, engendrant un goût métallique dans la bouche, irritant la gorge…

La cure se déroule en 2 étapes

  • Une phase de sevrage en 3 à 5 séances consécutives. Cette première étape vise à diminuer l'envie de fumer, calmer la nervosité, l'irritabilité et l'excès d'appétit liés au sevrage.
  • Une phase de suivi personnalisé de 3 mois après le sevrage, afin d'aider l'ancien fumeur à gérer les tentations et diminuer les risques de rechute.

Résultats

Une évaluation* sur 188 sujets montre qu’au terme de la phase de sevrage, l’arrêt de la consommation du tabac pendant 3 jours consécutifs est de 90,5% et la durée moyenne de l’arrêt de consommation de tabac est de 4,4 ans (soit 50% d’abstinents à 4,4 ans).

*Étude réalisée sur 188 en 2007 par TEREO INTERNATIONAL, société indépendante spécialisée dans la recherche clinique